Démarche


Passionné de charpente et du travail du bois en général, ma démarche va vers un artisanat qui lie tradition, création, écologie, et préservation du patrimoine et des savoirs faire manuels.

Je propose des ouvrages de charpente assez simples et robustes comme charpentes de toit, constructions en bois complètes ou maisonnettes à colombage, auvents, pergolas, et je me dirige aussi vers la menuiserie pour réaliser portes, tables, plans de travail de cuisine, barques...

Idéalement le choix du bois se fera en forêt. Bien qu'équipé en machines à bois, en tronçonneuses et en électro-portatif, je souhaite travailler un maximum à la main, notamment en équarrissant à la hache le bois d'oeuvre (poutres) pour tailler les charpentes, comme c'était fait jusqu'au début de l'ère industrielle.

Les raisons sont multiples ; d'abord et simplement, tailler à la hache me plaît. Ensuite cette technique est pratique, efficace et écologique : on peut travailler partout sans besoin de machines ou d'électricité, l'arbre abattu est transformé en poutre sur place, et il peut être de petit diamètre et courbe, la hache n'est pas limitée dans le façonnage comme le serait une scierie. On peut donc valoriser en bois de charpente des arbres qui aujourd'hui partent en bois de chauffage par exemple. Enfin, en cas de restauration de charpente ancienne, on peut remplacer des poutres sans dénaturer l'ensemble.

Je travaille surtout le chêne et le peuplier grisard (Populus x Canescens) qui est un hybride naturel entre le peuplier blanc et le peuplier tremble, un bon bois de charpente et de bardage.

Pour la taille des assemblages à tenons et mortaises chevillés, là aussi les techniques de fabrication sont traditionnelles et éprouvées, et j'utilise aussi bien des outils à main qu'électro-portatifs, toujours dans une recherche d'efficacité mais aussi d’esthétique et de plaisir dans le travail !